Éducateur de jeunes enfants

Diplôme d'État d'Éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE)
niveau II
 
PROGRAMME & CONTENUS
LA FORMATION EST DISPENSÉE EN 3 ANS ET COMPREND 16 SEMAINES DE STAGE PRATIQUE (8 SEMAINES EN 1ERE ET 2EME ANNÉE), ET 1500 HEURES D'ENSEIGNEMENTS THÉORIQUES, RÉPARTIES DANS 4 DOMAINES DE COMPÉTENCES (DC) :
 
 
 
 
DC1
Accueil et accompagnement du jeune enfant et de sa famille
DC4
Dynamiques institutionnelles, inter-institutionnelles et partenariales
DC2
Action éducative en direction du jeune enfant
DC3
Communication professionnelle
RYTHME ET ALTERNANCE
icone calendrier
Alternance variable de deux à six semaines semaine en formation
le reste du temps chez l’employeur
et/ou en stage
Ce programme est dispensé sur 3 ans.
PUBLIC ÉLIGIBLE AU CONTRAT D'APPRENTISSAGE
  • Candidats de 18 à 30 ans
  • Ayant validé les épreuves de sélections
  • Sans limite d'âge pour les personnes reconnues Travailleur Handicapé.
MODALITÉS D'ENTRÉE EN FORMATION

Dans un premier temps, les candidats devront passer les épreuves de sélections à la formation. Avant l'inscription à ces épreuves, ils devront :

a) soit être titulaires :
- du baccalauréat (ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation) ou de l’un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités (ex. DAEU) ;
- ou d’un diplôme au moins de niveau IV, délivré par l’Etat et visé à l’article L. 451-1 du code de l’action sociale et des familles ; 
- ou d’un diplôme du secteur paramédical délivré par l’Etat, homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau IV de la convention interministérielle des niveaux de formation ; 
- ou du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture, du CAP Petite Enfance, du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale et justifier de trois ans d’expérience dans le champ de la petite enfance.
b) soit avoir réussi l’examen de niveau organisé par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, dans les conditions précisées par l’arrêté du 11 septembre 1995, et ouvert aux personnes ne répondant pas aux conditions précisées en a).
Les candidats en classe Terminale (préparation au Baccalauréat) ou en cours de DAEU peuvent s’inscrire aux épreuves d’admission. Dans ce cas, si le résultat à ces épreuves est positif, l’admission sera acquise après obtention du Baccalauréat ou du DAEU au terme de l’année scolaire en cours.

Les candidats en classe Terminale (préparation au Baccalauréat) ou en cours de DAEU peuvent s’inscrire aux épreuves d’admission. Dans ce cas, si le résultat à ces épreuves est positif, l’admission sera acquise après obtention du Baccalauréat ou du DAEU au terme de l’année scolaire en cours.

Pour s’inscrire aux épreuves de sélections auprès de l’ARIFTS :

Inscriptions sur le site de l'ARIFTS

Entre décembre et janvier pour la rentrée de septembre suivante

Plus d'infos

L’inscription définitive en formation par la voie de l’apprentissage est effectuée une fois les sélections validées et le contrat d’apprentissage signé avec un employeur.

MODALITÉS DE SÉLECTIONS ORGANISÉES PAR L'ARIFTS

Le candidat passe les épreuves d’admission à la formation à laquelle il prétend, qui comprennent :

- une épreuve d’admissibilité (écrite - 3h) ;
- une épreuve d’admission (orale, entretien individuel de motivation et séquence de groupe - 25min et 1h)

Sont dispensés de l’épreuve écrite d’admissibilité les candidats titulaires d’un diplôme d’État de niveau III en travail social, soit Lauréats de l’Institut de l’Engagement (arrêté du 27 octobre 2014).

L’épreuve d’admissibilité comprend une épreuve écrite, d’une durée de trois heures, commune aux formations de niveau III, consistant en un écrit dont la finalité est d’apprécier la curiosité du candidat vis-à-vis des phénomènes de société et de vérifier ses capacités d’analyse, de synthèse et ses aptitudes à l’expression écrite. À partir d’un texte portant sur une thématique d’ordre sociétal, le candidat réalise un écrit de 25 lignes maximum qui fait ressortir les idées principales du texte puis, sur la base d’un court extrait du texte, illustre et argumente son propos. Il est tenu compte de l’expression écrite, de l’orthographe et de la grammaire. L’établissement des notes fait l’objet d’un travail d’harmonisation entre les correcteurs.

L’épreuve d’admission comporte deux épreuves, un entretien individuel de motivation et une séquence de groupe.
  • L’entretien individuel de motivation, de 25 minutes, a pour objectifs d’apprécier l’aptitude à exercer la profession, les motivations, les capacités à entrer en formation, l’adhésion au projet pédagogique de l’ARIFTS, ainsi que la capacité de communication du candidat. L’entretien est noté sur 20.
    Chaque candidat est reçu en entretien par un membre du jury, professionnel de la formation concernée.
La séquence de groupe, d’une heure, se décline en deux temps :
  • L’organisation du groupe à partir d’une tâche à réaliser (45min)
  • Un entretien individuel d’analyse du positionnement du candidat durant le temps groupal (15min)
  • Au cours de cette séquence sont appréciées les capacités à s’inscrire dans une situation de groupe et à percevoir les dynamiques collectives à l’œuvre. La séquence est notée sur 20.
    Le temps d’organisation du groupe est encadré par un ou deux membres du jury selon la taille du groupe (de 6 à 10 participants) et l’entretien individuel par un membre du jury.
LA FORMATION DES APPRENTIS SE DÉROULE
icone map marker
ARIFTS - Site Nantais

10 rue Marion Cahour
44400 REZÉ

02 40 75 69 94

 
POUR PLUS D'INFORMATIONS, VOUS POUVEZ CONTACTER

Aurore MESLIN
Référente de la formation à l'ADAMSSE CFA

02 51 82 72 08
aurore.meslin@adamssecfa.org

S’inscrire aux épreuves de sélections auprès de l’ARIFTS. L’inscription définitive en formation par la voie de l’apprentissage est effectuée une fois les sélections validées et le contrat d’apprentissage signé avec un employeur.
Toute structure ayant déjà du personnel éducateur de jeunes enfants salarié : crèches collectives ou familiales, jardins d’enfants, haltes-garderies, hôpitaux, établissements ou services qui accueillent des enfants en situation de handicap ou qui connaissant des difficultés sociales (IME, foyers de l’enfance, maisons maternelles, centres d’action médico-sociale précoce...), etc.
icone malette Futur candidat ?
Découvrez nos conseils à la recherche d’un employeur

Employeurs et candidats,
pour concrétiser ce projet d'apprentissage